Notre échange Brigitte Sauzay : 2 élèves racontent leur expérience en France et en Allemagne

Pendant 3 mois, une jeune allemande, Emma Boesz, a fréquenté le lycée Arago dans la Seconde 2. Elle participait avec sa correspondante Juliette Juanola à l’échange franco-allemand Brigitte Sauzay. Chacune a passé 3 mois dans le pays de sa correspondante et a partagé la scolarité et la vie de famille. Elles viennent de passer 6 mois ensemble. Emma a désormais retrouvé sa famille en Allemagne, mais avant de se quitter, elles ont voulu vous faire part de leur expérience.

Bonne lecture !

En avril dernier, Emma (ma correspondante allemande) et moi avons décidé de participer ensemble au programme d'échange Brigitte Sauzay. Nous allons à présent vous expliquer quels ont été nos démarches pour partir et la façon dont l'échange s'est déroulé dans notre cas.

1. Pourquoi avoir voulu participer à ce programme d'échange ?

Juliette : L'année dernière, lorsque j'étais en troisième j'ai passé une certification d’allemand. Suite à mon oral, ma professeur d'allemand m'a présenté le programme Brigitte Sauzay et m'a proposé d'y participer. Elle m'a dit que je devrais lui donner ma réponse dans les plus brefs délais car il ne me restait plus qu'un mois avant de pouvoir partir. Je savais que ce séjour allait beaucoup m'apporter au niveau culturel, social et linguistique. Avant de prendre ma décision j'en ai parlé avec ma famille et mes professeurs qui m'ont tous conseillé de profiter de cette occasion pour partir tant que j'en avais la possibilité. J'ai donc demandé à ma professeure d'allemand ce que je devais faire pour partir et elle m'a énormément aidé à faire toutes les démarches administratives.

Emma : En Allemagne, je suis dans une école qui met un point d'honneur à l'apprentissage des langues. C'est-à-dire qu'il y a beaucoup d'élèves qui font un échange comme celui-ci. Quand j'étais en 4ème, un élève qui avait déjà fait l'échange nous a présenté le programme Brigitte Sauzay. En plus notre professeur de français nous l'a recommandé. Pour moi, c'était parfait parce que je voulais améliorer mon français et apprendre à connaître une autre culture mais je ne voulais pas (encore) partir pendant six mois (programme Voltaire).

2. Nos recherches pour trouver un correspondant :

Juliette ; J'ai trouvé ma correspondante très rapidement et sans problème. Un soir, j'ai pris mon ordinateur et avec ma mère on a cherché une correspondante sur le site internet de l'OFAJ et j'ai sélectionné des annonces. Ensuite, j'ai choisi de contacter Emma et ça a de suite fonctionné ! Ce qui est bien avec le programme Sauzay, c'est que l'on peut choisir la personne avec laquelle on veut faire l'échange de six mois (au total) et je trouve ça intéressant et important car il faut avoir des affinités avec son correspondant.

Emma : J'ai commencé par écrire un texte sur moi. Dedans, j'ai écrit qui j'étais, où, comment et avec qui j'habitais, ce que je faisais pendant mon temps libre...etc. Ensuite j'ai publié ce texte sur la page web de Brigitte Sauzay. Arès quelques jours, beaucoup de filles m'avaient déjà contactée. J'ai parlé par message avec beaucoup d’entre elles pour savoir, si elles étaient gentilles et si on était d'accord pour faire l'échange ensemble.

3. Les séjours en Allemagne, puis en France

Juliette : Mon séjour en Allemagne s'est très bien passé ! J'ai eu la chance de visiter Berlin et d'apprendre énormément de choses sur la culture allemande (plus particulièrement berlinoise). Sur place, je me suis également fait des amis que je pense garder pour toujours. J'ai été particulièrement bien reçu en Allemagne. La famille d'Emma a été charmante, les élèves ont été très avenants. Quand je suis arrivée, ils sont venus vers moi et ils m'ont intégrée dans leur classe et dans leurs vies. Ma famille en Allemagne m'a fait découvrir la culture allemande. J'ai été très étonnée au début de voir autant de différences entre nos deux pays, mais au cours de mon séjour j'ai fini par m'habituer et à voir plutôt les similitudes. Parmi les choses qui diffèrent on peut compter le climat, la langue, la nourriture, les horaires de travail, des repas, etc.. Le système scolaire allemand est très différent du système scolaire français. Je trouve que pouvoir comparer plusieurs manières de faire et plusieurs cultures différentes est très intéressant.

Emma : Je peux dire que je suis vraiment super contente avec Juliette et sa famille. Avant, au début du séjour, quand j'avais le mal du pays, ils m'ont accueilli en m'intégrant au maximum à leur vie de famille et ont été super gentils. A propos de mal du pays, avant mon départ j'avais très peur que ma vie en Allemagne me manque. Mais jusqu'à maintenant je n'ai presque pas eu de problèmes avec ça ! J'ai très vite eu une routine et n'ai pas trop pensé à ma vie en Allemagne. L'école en France est très différente. Elle est plus grande et j'ai remarqué que les élèves en France avaient beaucoup plus de devoirs et d'heures de cours que nous en Allemagne. J'étais aussi surprise que personne ne parle pendant les cours. Si on compare l'école en France et chez moi à Berlin, ma classe ressemble à une foire ! Dans le cours je ne comprends pas tout mais ça va mieux maintenant qu'avant. Mon séjour est presque fini ici et il est passé très vite ! De toute façon tout ça va me manquer.

4. Qu'est-ce que ce projet nous a apporté ?

Juliette : Ce projet m'a permis d'améliorer considérablement mon niveau d'allemand, grâce à lui j'ai un meilleur accent, plus de vocabulaire et je connais certaines expressions. Il m'a également fait connaître la culture de ce pays et notamment au travers de l'école car les routines allemandes ne sont pas les mêmes qu'en France ! Grâce à lui j'ai aussi pu rencontrer des personnes avec lesquelles je suis devenue amie et auxquelles je suis maintenant attachée. Je pense que c'est la chose la plus importante dans un échange car le contact humain est un élément essentiel à l'apprentissage d'une langue. Lorsqu'on a des amis qui ne parlent pas notre langue pour communiquer on est obligé d'utiliser la leur et je pense que mes amis ont joué un rôle important dans mon apprentissage de l'allemand puisqu'ils m'ont donné envie de la parler et ils m'ont fait aimer l'allemand. Passer trois mois au sein d'une famille qui n'est pas la sienne peut être difficile pour certaines personnes mais dans mon cas je me suis attachée à la famille d'Emma. Pour moi, ils font eux aussi parti de ma famille à présent. Un programme d'échange n'apporte pas seulement des facilités en langue, il apporte aussi des relations humaines nouvelles qui sont uniques et desquelles il faut profiter car je pense que c'est elles qui nous font réellement progresser..

Emma : Le plus important: mon français! Je n'ai pas traduit ce texte toute seule mais quand même j'ai énormément progressé. Au début je ne pouvais même pas demander à ce qu'on me passe l'eau à table et maintenant j'ai déjà fait un exposé sur l'impressionnisme en cours de français ! En plus, c'était vraiment intéressant d'apprendre à connaître une autre culture. Et il y a vraiment plein de différences entre les cultures allemandes et françaises. Déjà, les repas: le petit déjeuner est vraiment très petit et toujours sucré, le soir on mange beaucoup plus tard et... les français mangent vraiment des escargots?! J'ai toujours pensé que c'était juste un mythe! Dans l'ensemble je suis vraiment contente d'avoir fait cet échange et je peux le conseiller à toute personne qui s'intéresse aux autres cultures ou aux langues étrangères ou qui veut seulement changer de vie.

Juliette Juanola et Emma Boesz, Seconde 2

SAM 5891

Aller au haut